Accueil / Les Pépites de Pep's / TGIF : Le Sénégal va mieux ?
Macky Sall

TGIF : Le Sénégal va mieux ?

Répondant aux questions d’actualité des députés de l’Assemblée nationale jeudi 18 Mai dernier, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a tenu à rassurer les Sénégalais, car, selon lui, « le Sénégal est dans une bonne dynamique vers l’émergence économique inclusive et qu’il faut juste un peu une foi inébranlable au Sénégal et un peu d’optimisme, pour que le pays de la Téranga atteigne l’émergence. »  De quel Sénégal le Premier Ministre parle ?

Ce n’est surement pas le Sénégal que plus de 75 % des jeunes de 15 à 35 ans veulent quitter pour aller mourir en mer. Il parle surement du Sénégal des concerts du Grand Théâtre National où les nouveaux riches vont distribuer leur butin ; ou le Sénégal des combats de lutte parrainés par les mêmes prédateurs ou du Sénégal des boites de nuit et lieu de débauche. Ce pouvoir parle de foi inébranlable au Sénégal alors qu’il ne fait même pas confiance à son secteur privé local. En fin un peu d’optimisme pour un Premier Ministre qui brandissait, il y a quelque temps des menaces envers ses opposants.

Il risque de perdre toute la crédibilité tirée de ses anciennes expériences professionnelles en se lançant dans le jeu et les méandres de la politique politicienne avec son lot de contrevérités pour faire plaisir et protéger son mentor. Le Sénégal, ce n’est pas seulement Dakar et Diamniadio.

Si le Sénégal allait mieux, un juge se serait autosaisit pour mener une enquête sur l’affaire « petrotim » et demander des comptes au Président de la République. Une telle affaire mérite au moins une enquête parlementaire. Mais nos législateurs sont loin de représenter le peuple. Ces individus au pouvoir (les mêmes depuis plus de 50 ans)  n’ont jamais rien créé. Ils ont toujours vécu aux basques de la République et se sont royalement servis d’elle pour s’enrichir.

C’est au Sénégal qu’on retrouve des fonctionnaires, ministres et présidents milliardaires. « On ne peut pas devenir riche en étant politicien, à moins d’être un escroc » disait Harry Truman, ex président des USA. Le Sénégal n’a même pas encore sorti une goutte de pétrole et les scandales ont déjà commencé à éclabousser les acteurs politiques.

Que va-t-il advenir lorsque les revenus pétroliers vont apparaître ?  Des pratiques néo-libérales ont entraîné dans la misère des millions de personnes avec une petite minorité qui s'enrichit de manière honteuse. Le parti au pouvoir dans notre pays, inscrit à l'international libéral, va renforcer, avec les APE, la misère de millions de sénégalais déjà pauvres et enrichir honteusement une minorité de prédateurs sans scrupules. Actuellement, c’est l’international libéral qui a phagocyté l’international socialiste pour partager le gâteau.

Notre pays vacille, le bateau est en train de tanguer. A un moment donné de la vie d'une nation où certaines tensions (politiques, sociales, ethniques, religieuses...) sont exacerbées, il appartient au chef de l'Etat de s'adresser aux citoyens pour apaiser, pacifier, recadrer et réorienter l'action de la puissance publique. Sa situation de chef de parti politique est sérieusement handicapante pour notre démocratie. Les fondations (morale et matérielle) de notre pays sont en ruines. Toute stratégie intentionnelle est vouée à l'échec.

Des réformes en profondeur sont plus que jamais nécessaires pour mettre notre pays sur les rails de l'émergence et redonner espoir à un vaillant peuple qui commence à perdre patience....

Jummah Mubarak et Excellent mois de Ramadan à la communauté musulmane.

Peps Gueye

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

gorgui sy dieng

Gorgui Sy Dieng solde ses comptes avec le ministère du sport

L’international Sénégalais du basketball Gorgui Sy Dieng dénonce la dette que lui ...