CAN 2017


Accueil / International / Après Habré à qui le tour ?

Après Habré à qui le tour ?

Le gouvernement du Sénégal et l’Union africaine ont convenu de créer au sein des juridictions sénégalaises, les chambres africaines extraordinaires chargées de poursuivre le ou les principaux responsables des crimes et violations graves du droit international commis au Tchad du 7 juin 1982 au 1er décembre 1990. Telles sont les dispositions de l’article 1 de l’accord portant création des chambres africaines extraordinaires. Mais l’union africaine devrait-elle se limiter en si bon chemin ?

A la lecture de l’accord entre l’Union Africaine et le Sénégal les chambres africaines extraordinaires, ont pour seul but de juger Habré et ses complices. Ainsi, elles ont pour mission de se pencher sur des faits bien déterminés et ciblent une ou des personnes bien déterminées. Dès lors, la logique pose des suspicions:

Pourquoi créer une juridiction uniquement pour le jugement d’un individu? Certaines puissances seraient-elles derrière cette logique pour avoir la tête de Habré ? (La France qui a parrainé, depuis le début, Idriss Déby semble ne pas s’éloigner de cette piste).

Pourquoi Idriss Déby a donné 4 milliards pour le financement du procès alors que lui même devait être inquiété?

Autant de questions qui taraudent notre esprit car la logique aurait voulu que les chambres africaines soient instituées pour juger les dictateurs africaines qui règnent en terreur dans leur pays et Dieu sait que dans cette logique, elles ne manqueraient pas de cibles.

Ainsi, l’Union Africaine doit prendre ses responsabilités et mettre en place une juridiction supra-nationale permanente chargée de juger les dirigeants africains. De la sorte, elle contribuerait à stabiliser les Etats tout en évitant d’être toujours à la merci des bourreaux d’hier, les occidentaux, sinon à quoi bon de critiquer la CPI.

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le message poignant de Idrissa Seck à l’endroit des forces d’intervention en Gambie

Le Président du parti, Rewmi, Idrissa Seck a adressé un message poignant ...