HomeA la uneZiguinchor: 221 cas du nouveau variant ''Delta'' enregistrés

Ziguinchor: 221 cas du nouveau variant  »Delta » enregistrés

Le variant Delta continue de faire son chemin à Ziguinchor. L’on signale que deux cent vingt-un (221) cas positifs ont été détectés dans la région du Sud depuis que le variant «Delta» a fait son apparition le 26 juin 2021.

A la date du samedi 24 juillet 21, onze (11) malades à la Covid-19 sont internés au centre de traitement épidémiologique (CTE) de Ziguinchor. 210 malades sont d’ailleurs traités à domicile. Si le département de Ziguinchor a raflé la mise avec 109 patients suivis à domicile, ils sont à Oussouye 38 malades, Bignona 39 malades, Thionk-Essyl 17 malades et Diouloulou 07 patients tous suivis dans leurs domiciles. Ainsi, «depuis le début de la pandémie, la région de Ziguinchor a, au total, enregistré 1.065 cas. Des cas répartis comme suit : Ziguinchor 739 cas, Bignona 195 cas, Oussouye 80 cas, Thionk-Essyl 33 cas et Diouloulou 33 cas. 787 malades ont été guéris, 73 malades ont perdu la vie et 834 cas communautaires ont été enregistrés. A ce jour, 215 cas contacts sont suivis et 16 cas importés ont été notés dans la région de Ziguinchor où la troisième vague est effective depuis le 26 juin 2021 avec une explosion des cas», renseignent nos sources médicales. Au crépuscule de la lutte contre la Covid-19, «il revêt d’une obligation morale de reconnaître tous les efforts déployés par le personnel de Santé avec à leur tête, le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr. Le Sénégal est cité en exemple partout dans le monde pour sa gestion transparente et rigoureuse de la pandémie. Rappelons-nous de notre place dans le monde, 2ème et 1er en Afrique», explique devant la presse Ndiamé Diop. A la question de savoir, pourquoi nous avions obtenu ces résultats ? «Parce que nous étions unis, comme un seul soldat, pour faire face à ce monstre. Aujourd’hui, les cas flambent partout dans le monde. Des pays qui ont opté pour le confinement total voient leur système de santé sombrer à cause de ce nouveau variant qu’est «Delta». Certes le Sénégal n’échappe pas à cette logique, mais nous pouvons faire face à «Delta» si nous nous unissons comme nous l’avions fait lors de la première et deuxième vague. Il suffit juste de mettre en avant notre survie, de taire nos querelles politiciennes et de se soutenir mutuellement en sachant que nous avons un ennemi en commun qu’est la Covid-19. L’heure n’est pas au bilan mais à la lutte. Il est très prématuré de désigner un tel ou un autre comme le responsable de la flambée des cas. Les réalités ne sont pas les mêmes dans les pays du monde. Les pays développés sont sévèrement touchés par cette 3ème vague et pourtant ils sont en avance sur l’Afrique en termes de vaccination et de respect des mesures barrières», a soutenu le Directeur du Centre hospitalier régional de Ziguinchor (Ndiamé Diop). «Je fais appel aux Sénégalais pour une prise de conscience collective car notre survie y dépend. Que chacun soit un relais auprès des siens pour que notre personnel de Santé et son ministre Abdoulaye Diouf Sarr réussissent encore des prouesses. En citoyen averti, je me suis donc permis, avec toute l’objectivité requise, de me soumettre à cette douloureuse et pénible épreuve de porter encore mon choix sur la sensibilisation pour que la vaccination trouve des échos favorables partout au Sénégal. Se trouvant à la croisée des chemins, le Sénégal a besoin d’hommes avertis et conscients de notre futur face à la covid-19, des hommes qui puissent prendre la plénitude conscience des enjeux et défis du moment et du futur», a conclu M. Diop

- Advertisment -

Most Popular