Casamance: Salif Sadio contré, l'armée déployée à Diouloulou

Le verdict est enfin tombé ce matin au tribunal de grande instance de Bignona, situé dans la région de Ziguinchor dans le cadre du procès des 11 éléments du Mfdc arrêtés suite à la tenue d’une manifestation non autorisée par l’administration.

Présentés comme instigateurs de la rencontre populaire initiée par Salif Sadio, Harouna Diédhiou, Mamadou Sonko, Abdou Karim Mané et Mamadou Lamine Coly sont reconnus coupables pour participation à une manifestation non autorisée sur la voie publique et écopent de six (6) mois dont un (1) mois ferme.

Les autres Ibrahima Coly, Oumar Diédhiou, Ibrahima Sambou, Bakary Mané, Mamadou Diatta, Malang Diémé, sont condamnés, eux, à six (6) mois dont 15 jours de prison ferme.

Se disculpant, les prévenus disent n’avoir pas été au courant d’une quelconque interdiction de la manifestation.

Pour rappel, ces éléments appartenants au Mfdc (Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance) ont été arrêtés dans le cadre d’une rencontre populaire initiée il y a quelques semaines par Salif Sadio. Cette rencontre qui a été d’un succès retentissant, s’est vue fois-ci être annulée par l’autorité administrative du département pour faute d’autorisation. Malgré l’interdiction du préfet, ils ont tenu tête d’organiser la rencontre ce qui leur a valu leur arrestation puis condamnation par l’instance de juridique de Bignona.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.