HomeA la uneTrafic de faux médicaments: Me El Hadji Diouf vilipende Abdoulaye Diouf Sarr

Trafic de faux médicaments: Me El Hadji Diouf vilipende Abdoulaye Diouf Sarr

La polémique née dans l’affaire des « faux médicaments » continue d’alimenter la presse nationale. L’ancien député, Me El Hadji Diouf avocat de la société Dahico Sarl, n’a pas raté le ministre de la Santé et de l’Action sociale Abdoulaye Diouf Sarr. L’avocat révèle que Abdoulaye Diouf Sarr a été “imprudent”. Pour lui, le ministre de la Santé devait mener son enquête pour savoir s’il s’agit réellement de faux médicaments ou pas.

“Aucun médicament contre une maladie n’a été trouvé sur place. C’est de la malhonnêteté”, serine l’avocat qui dénonce, dans la foulée, ce procédé qui consiste à fermer l’entreprise Dahico au profit d’une autre. Or Dahico, ajoute la robe noire, est bien connue des structures hospitalières, de la pharmacie nationale. “Il est facile d’accuser, mais il faut le prouver. Je défie le ministre de la Santé et la Direction de la pharmacie nationale. Qu’ils nous montrent un seul faux médicament ? Il faut d’abord prouver que le médicament existe, il faut ensuite qu’il y ait une expertise pour conclure à la fausseté du médicament”, renchérit Me Diouf. Pour davantage dénigrer les mis en cause aux yeux de l’opinion, ils ont dit, regrette l’avocat, que les médicaments étaient stockés dans les toilettes. Ce qui n’est pas conforme, dit-il, à la vérité. A l’en croire, c’est une affaire montée de toutes pièces par la Direction de la Pharmacie nationale et la Police.

- Advertisment -

Most Popular