A l’heure indiquée sur sa convocation, le député Seydina Fall Boughazelli n’a pas répondu à la convocation des enquêteurs. Il a été localisé à Touba où il mène tranquillement sa campagne de victimisation.

Le député Seydina Fall Boughazelli n’a pas déféré hier à la convocation des enquêteurs. Arrêté, avant-hier par la Section de recherches pour trafic de faux billets à hauteur de trois milliards FCfa, il a été libéré sur convocation et devait se présenter devant les enquêteurs, hier. Mais à l’heure indiquée dans la convocation, les hommes en uniforme n’ont pas vu son ombre planer dans les locaux de la gendarmerie de Colobane. Pour l’heure, l’idée d’aller cueillir le célèbre politicien de l’Apr n’est pas encore à l’ordre du jour. Mais son implication dans les faits de l’espèce ne fait l’ombre d’aucun doute, comme on le voit à travers les photos et vidéos de son arrestation spectaculaire dans les rues de Ngor.

Aux dernières nouvelles, Boughazelli a été localisé à Touba où il mène sa campagne de victimisation, déclarant partout que les faux billets ont été introduits à son insu dans son véhicule et qu’il est victime d’un complot ourdi par ses adversaires politiques. Une version contraire à celle servie au premier de son arrestation aux gendarmes. Le parlementaire cherche-t-il refuge dans la cité religieuse de Bamba pour ne pas subir les foudres de Dame justice dans cette sombre histoire de trafic de faux billets qui risque de ternir son image et de briser sa carrière politique ? En tous les cas, l’enquête n’est pas encore terminée car d’autres complices présumés de Boughazelli, au nombre de six suspects, sont toujours en garde à vue, dans les locaux de la Section de recherches. D’autres personnes impliquées dans cette affaire sont activement recherchées par les gendarmes qui procèderont bientôt à leur arrestation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.