tension à ugb

L’Assemblée de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis a statué sans pitié sur l’affaire des étudiants qui ont vandalisé le bureau du recteur. En réunion de crise ce jeudi, elle a demandé de lourdes sanctions contre les étudiants qui ont été à l’origine du désordre dans le campus pédagogique.

Dans le journal l’OBS, l’Assemblé exprime son indignation et demande la traduction devant le Conseil de discipline des étudiants et de tous les membres de la Coordination des étudiants qui ont dirigé le mouvement.

En plus de cette décision, l’Assemblée demande « aux autorités universitaires et étatiques de ne plus avoir comme interlocuteur les étudiants de la Cesl ». Elle interpelle également le recteur Ibrahima Thiaré à qui elle demande de déposer une plainte auprès du procureur de la République pour les agressions subies et menaces proférées contre sa personne et des dégradations commis sur les biens de l’université.

L’Assemblée autorise également le recteur à faire appel aux forces de sécurité en cas de besoin au sein de l’espace universitaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.