Soudan: Le peuple «nommera un gouvernement de transition»

Les forces de sécurité soudanaises ont abattu six personnes, dont un officier de l’armée, lors d’affrontements nocturnes avec des manifestants à la suite d’un soulèvement qui a entraîné le renversement de l’ancien président Omar al-Béhir le mois dernier, a annoncé mardi un syndicat médical.

Les tueries ont eu lieu lundi soir, alors que les manifestations au Soudan s’intensifient pendant le mois sacré du ramadan musulman, marqué par le jeûne jusqu’au crépuscule. Le chef des renseignements militaires soudanais, le général Hudhaifa Abdel Malek, a nié que les forces de sécurité soient responsables des massacres, accusant des « infiltrés ». Quelques heures auparavant, les procureurs soudanais ont annoncé qu’ils accusaient Béchir de meurtre et d’incitation à tuer des manifestants lors du soulèvement, selon l’agence de presse d’Etat SUNA. On n’a toutefois pas encore des informations sur la condamnation probable que pourrait subir l’ancien président. Les organisateurs de la manifestation affirment que les forces de sécurité ont tué une centaine de manifestants au cours des quatre mois de rassemblements qui ont abouti au renversement de Béchir.

Omar al-Béchir est également recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et génocide liés au conflit au Darfour dans les années 2000. Mais le conseil militaire au pouvoir au Soudan a déclaré qu’il ne comptait pas l’extrader vers la CPI à La Haye. Le Comité des médecins soudanais, qui fait partie de l’Association des professionnels soudanais qui dirige les manifestations depuis décembre, a déclaré que l’une des six dernières victimes était un officier de l’armée. Les affrontements se sont déroulés dans plusieurs endroits du pays, notamment dans la zone de sit-in qui se trouve en dehors du siège de l’armée dans la capitale, Khartoum, a précisé le syndicat. Le conseil militaire au pouvoir a confirmé la mort d’un commandant de l’armée et déclaré que trois soldats avaient été blessés au sit-in.

Check Also

Soudan: L’ancien président Omar Al-Béchir inculpé pour meurtre

L’ex-chef d’Etat soudanais Omar el-Bechir est inculpé pour « participation au meurtre de m…