Soudan: Six militaires tués dans des heurs avec des manifestants

Six membres des forces de sécurité ont été tués lundi dans des heurts avec des manifestants à travers le Soudan, a annoncé mardi lors d’une conférence de presse le Conseil militaire de transition au pouvoir.

Selon l’armée soudanaise, qui a repris le pouvoir après avoir destitué le chef d’Etat Omar El Béchir, six membres des forces de sécurité ont trouvé la mort dans des heurts avec les manifestants, le lundi 29 avril.

Seize autres membres des forces de l’ordre ont été blessés dans des incidents, a affirmé Mohamad Hamdan Daglo, surnommé «Himeidti», chef-adjoint controversé du Conseil militaire, lors d’un point de presse mardi.

Les tensions montent à Khartoum, les leaders de la contestation et les militaires au pouvoir ne parvenant toujours pas à un accord sur la composition d’un conseil conjoint qui inclurait des représentants de l’armée et des civils et prendrait la tête du pays.

Le général Abdel Fattah al-Burhane, nouvel homme fort du Soudan, sera le chef du futur Conseil conjoint formé avec les civils pour remplacer le Conseil militaire de transition qu’il dirige depuis la destitution de Omar el-Béchir, a annoncé mardi un haut responsable de l’armée.

« Le chef du Conseil militaire de transition (au pouvoir) sera le chef du Conseil souverain », a indiqué devant les journalistes le général Salah Abdelkhalek, en référence au Conseil conjoint sur lequel militaires et les leaders de la contestation tentent de s’accorder depuis quelques jours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.