le peuple soudanais

Awad Ibn Auf, président du conseil militaire suprême du Soudan, qui a remplacé El Béchir après le coup d’Etat, a démissionné vendredi de ses fonctions.

Ibn Auf a démissionné vendredi dans une émission nationale, après que les manifestants l’ont rejeté à la tête d’un gouvernement de transition suite à l’éviction d’Omar El-Béchir. M. Béchir, qui dirigeait le Soudan depuis 1989, a été démis de ses fonctions par un coup militaire jeudi matin.

M. Ibn Auf, un général ayant occupé le poste de ministre de la Défense de M. El-Béchir, a immédiatement nommé Abdel Fattah Burhan, lieutenant-général, à la tête du conseil. «C’est pour le bénéfice de notre nation, sans avoir à examiner les intérêts particuliers, grands ou petits, qui pourraient entraver ses progrès», a déclaré M. Ibn Auf. « Je voudrais vous recommander de travailler ensemble et de trouver une solution très rapidement.» Il a déclaré qu’il se retirait pour « préserver l’unité » des forces armées, se déclarant confiant que M. Burhan « dirigera le navire vers des côtes sûres ».

Les manifestants ont continué à réclamer une transition menée par des civils, une transition qui, selon eux, ne doit pas inclure les acteurs du régime autoritaire de M. El-Béchir, établi il y a 30 ans. La démission a été accueillie avec une grande jubilation par les manifestants, qui se sont félicités de pouvoir mettre fin au gouvernement de M. El-Béchir et au conseil militaire qui lui ont succédé dans les 48 heures. M. Burhan était l’un des généraux qui ont rencontré les manifestants qui campaient devant le siège de l’armée dans le cadre des sit-in d’une semaine à travers le Soudan, la semaine dernière. Il pourrait faire sa première annonce à la nation samedi, ont rapporté les médias locaux.

Laisser un commentaire

Check Also

Soudan: Le peuple «nommera un gouvernement de transition»

Les dirigeants du mouvement de protestation soudanais ont annoncé qu’ils nommeraient diman…