Soudan: L'armée fait une impressionnante découverte d'une cache d'armes

Les autorités soudanaises ont annoncé lundi qu’elles avaient saisi des ceintures d’armes modernes et d’explosifs dans une propriété de la capitale, Khartoum.

Les forces de soutien rapide (RSF) ont saisi des ceintures d’explosifs, des fusils comprenant des fusils équipés de silencieux, des dispositifs utilisés pour faire exploser à distance et des téléphones par satellite pendant une opération, a déclaré l’agence de presse d’Etat SUNA. On ne savait pas si la cache d’armes était liée de quelque façon à la crise politique actuelle du pays. L’agence de presse n’a pas précisé si quelqu’un avait été arrêté ou à qui appartenaient les armes. Le président Omar al-Béchir, au pouvoir depuis 30 ans, a été évincé le mois dernier par l’armée après des mois de manifestations. Les manifestations, qui se sont déroulées dans le calme, se sont poursuivies alors que les groupes d’opposition exigeaient que l’armée remette le pouvoir à des civils.

Quatre-vingt-dix manifestants ont été tués dans des violences liées à la manifestation à travers le Soudan depuis l’éruption des manifestations contre Béchir en décembre, a annoncé lundi un comité de médecins. Le nombre de morts indiqué par le comité est supérieur au chiffre officiel de 65 personnes tuées dans de telles violences depuis décembre. Le comité lié à l’Alliance pour la liberté et le changement, le groupe qui dirige les manifestations, a déclaré que les premiers décès étaient survenus le 20 décembre. C’était un jour après une manifestation dans la ville centrale d’Atbara en réponse à la décision du gouvernement de tripler le prix du pain.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.