macky sall saisit le procureur

Le scandale à 10 milliards $ continue toujours de faire du bruit au Sénégal. Selon les informations, après la démission de principal concerné à savoir Aliou Sall, le président Macky Sall a reçu la visite du groupe British petrolum (Bp) au palais de la république en mi-juin quelques jours plutôt avant la démission de Aliou Sall de la Cdc.

Les envoyés en question ont été reçus par Mamadou Fall Kane et Ousmane Ndiaye, les deux responsables de la cellule dite COS Petrogaz, logée à la présidence. Ils ont voulu en savoir plus sur les affirmations de la BBC qui dans un documentaire diffusé le 2 juin indiquait que BP paiera sur toute la durée de vie des champs Cayar offshore profond et St. Louis offshore profond, des royalties oscillant entre 9 et 12 milliards de dollars à l’entrepreneur australien Frank Timis, ancien actionnaire du permis.

Selon le magazine, « les envoyés de BP ont expliqué à la présidence sénégalaise que le rachat des 30% détenus par Frank Timis sur les deux permis comportait une rémunération fixe de 250 millions de dollars assortie d’une variable en royalties indexées sur le prix du pétrole. » Mais, ils ont assuré à aux responsables du Cos Petrogaz que les sommes évoquées par la BBC étaient sans commune mesure avec les montants effectivement négociés.

« L’échéancier de royalties sur lequel se base la BBC pour évoquer les sommes de 9 à 12 milliards de dollars correspondrait à une demande faite par Frank Timis à la major britannique durant les négociations de rachat », a affirmé BP. Qui souligne qu’ « Après avoir tenté de vendre ses parts à Exxon Mobil, Frank Timis a en effet tenter d’exercer une pression maximale sur BP au début de l’année 2017. Ses demandes ont été rejetées par la major britannique. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.