macron très en colère contre les gilets jaunes

Les sentiments antifrançais manifesté depuis un moment dans les régions du Sahel commence à ne plus être du goût du président Macron. C’est à  l’occasion du sommet de l’OTAN que le chef de l’Etat français a exprimé, mercredi sa frustration face au discours qui présente son pays comme principal responsable de la situation chaotique qui prévaut dans cette région malgré la forte présence militaire française. Il veut reconsidérer les termes de l’engagement de l’Etat français dans le soutien au Sahel où la vague djihadiste ne recule pas.

“Nous devons, dans l’immédiat, requalifier le cadre et les conditions politiques de notre intervention au Sahel, en premier lieu auprès des cinq pays africains membres du G5 du Sahel. Veulent-ils notre présence, ont-ils besoin de nous ? Je veux des réponses claires et confiantes à ces questions. Je ne peux pas et je ne veux pas que des troupes françaises soient déployées sur le terrain dans le Sahel en cas d’ambiguïté (de la part des autorités)”, a averti Emmanuel Macron.

“J’ai besoin de ces clarifications pour continuer à maintenir la présence française.  Il faut qu’il l’affirment politiquement dans leur pays devant leur opinion publique. a-t-il insisté.

Cette déclaration intervient dans un contexte où certaines populations au Mali, au Burkina Faso et au Niger, par exemple, manifestent bruyamment que la France est à l’origine de la détérioration de leur situation sécuritaire. Car malgré ses 4 500 soldats présents dans la région, la force Barkhane déployée depuis 2013, semble impuissante face au péril djihadiste et aux violences ethniques qui ne cessent de se multiplier dans ces pays.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.