juge demba kandji

Le juge Demba Kandji n’a pas attendu longtemps pour rappeler les acteurs politique à l’ordre. Face, à la presse, le président de la commission nationale de recensement de vote est revenu sur les raisons de sa sortie.

« D’habitude nous vous ouvrions nos portes à la fin de nos travaux, mais vous êtes des témoins de notre démocratie sur qui nous comptons pour relayer les bonnes informations », a dit Demba Kandji, rappelant que la commission nationale de recensement des votes travaille exclusivement sur la base des procès-verbaux en provenance des 45 commissions départementales de recensement des votes.
Toutefois, il a rappelé que dans la commission qu’il dirige siège deux représentants de chaque candidat, un titulaire et un suppléant, des observateurs locaux et étrangers, ainsi que la CENA.