SONKO PRESIDENT

Ousmane Sonko continue de faire les choux gras de la presse nationale. Comme il aime le faire, ce dernier a utilisé sa page facebook pour expliquer l’offre faite par le ministre de l’Intérieur pour assurer sa campagne pour le reste de la campagne.

« Une information fausse circule depuis hier faisant croire que Ousmane Sonko aurait refusé les éléments envoyés par le Ministère de l’intérieur pour assurer sa sécurité.

Voici la seule et unique vérité:

  1. Ousmane Sonko respecte les forces de défense et de sécurité et ne voit aucun problème à ce que ces derniers viennent renforcer le dispositif sécurité mis en place autour de lui par la Coalition Sonko Président et qui fonctionne parfaitement depuis le début de la campagne.
  2. Ousmane Sonko n’a pas rejeté l’offre de sécurité mais a posé des conditions parfaitement légitimes et compréhensibles puisqu’il ne fait aucune confiance au Ministre de l’intérieur et à toute personne envoyée par lui.
  3. Il a proposé la reconduction du dispositif léger mais efficace mis à sa disposition depuis son entrée en Casamance, consistant à positionner des éléments de gendarmerie en tête et en queue de caravane lors des voyages en zones rurales, relayés par des forces de police dans les villes;
  4. Ousmane Sonko a refusé l’offre du Ministre de l’intérieur qui a exigé le désarmement des agents de sécurité de la Coalition Sonko Président et leur remplacement par 5 ou 6 personnes, parfaitement inconnus, envoyés par un Ministre de l’intérieur politicien et partisan. L’histoire du gendarme envoyé dans la Maison familiale de Sonko à Ziguinchor, à l’insu de sa hiérarchie, est encore fraiche dans les mémoires.
  5. Ousmane Sonko préfère rester avec sa propre garde rapprochée, qui assure sa sécurité depuis plusieurs années et lui est dévouée, loyale et fidèle.
  6. Ousmane Sonko rejette le chantage du Ministre de l’intérieur disant que s’il ne prend pas les 5 ou 6 éléments dans sa garde proche, il n’aura pas le dispositif de sécurisation du convoi .

7.Ousmane Sonko poursuivra sa campagne telle qu’il l’a commencée, se remettant intégralement à la volonté de Dieu, à la présence et la protection des milliers de sénégalais qui sont prêts à sacrifier leur vie pour le voir réaliser le projet qu’il porte pour le Sénégal et à l’action efficace des agents qui le sécurisent de nuit comme de jour.

  1. L’Etat du Sénégal est parfaitement informé du parcours qui sera emprunté par Ousmane Sonko. Il sera donc tenu pour responsable de tout ce qui arrivera à ce Candidat si la fierté du Ministre de l’intérieur l’empêche de sécuriser le convoi d’Ousmane Sonko.»