PRESIDENT OUSMANE SONKO

L’idée d’exclure à l’élection présidentielle tous les fonctionnaires radiés fait son bonhomme de chemin. Elle est de plus en plus agitée dans le landerneau politique. Et tout indique que l’hémicycle sera saisi sur la question dans les jours à venir. Les connaisseurs de la chose politiques sont convaincus que cette loi ne vise que le Président du Pastef, Ousmane Sonko. L’inspecteur des Impôts et Domaines, radié de la fonction publique, est devenu le plus farouche opposant du régime de Macky Sall. Toutefois, Ousmane Sonko ne compte pas se laisser faire. L’ex-candidat malheureux à la présidentielle de 2019 a abordé la question hier à Pikine. Il appelle ses partisans à se mobiliser comme un seul homme pour faire face à cette future loi impopulaire et inopportune.

«Nous sommes en face d’un régime qui tente de museler ses adversaires coûte que coûte. Toutes les tentatives qu’ils ont initiées à l’intention du Pastef et de son président ont échoué. Cependant, ils ont planifié une nouvelle stratégie de liquidation de Sonko. Cela commence dès vendredi prochain à l’Assemblée nationale, avec cette loi qui vise à exclure les radiés de la fonction publique à une élection présidentielle. Ce projet de loi va quitter l’Assemblée pour aller au tribunal, puis revenir à l’Assemblée avant de retourner au tribunal. Leur rêve est de me coller un motif et de salir mon casier judiciaire pour que je ne puisse pas me présenter à une élection présidentielle», cogne Ousmane Sonko.

Ousamane Sonko demande ainsi à ses militants de se tenir prêts, car le « combat vient de commencer ». « Ils savent que nous avons obtenu le meilleur score et d’ici 4 ans, ça va atteindre les 50%, et ils veulent freiner cet élan », déclare -t-il.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.