Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, est annoncé, ce mardi 14 juillet, dans la capitale ivoirienne, pour assister aux obsèques du défunt premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Le ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, porteur d’un message de Macron à Ouattara, sera à Abidjan, ce mardi. Officiellement, cet inamovible ministre du gouvernement français assistera aux funérailles d’Amadou Gon Coulibaly, décédé le mercredi 8 juillet dernier.

Mais au-delà de ça, le déplacement de Le Drian pourrait également cacher d’autres intentions. Pour preuve, le pays perd son chef du gouvernement, enregistre la démission de son vice-président et voit son président du Sénat, atteint du coronavirus, séjourner hors du territoire national, depuis le 2 juillet. Dans le cas d’espèce et dans un système démocratique, l’on est plus loin d’un vide constitutionnel qui se crée à petit coup.

A trois mois de la présidentielle, Ouattara et Le Drian évoqueront certainement la question de sa succession à la tête du pays en raison de la disparition de son dauphin désigné. Si des langues de délient déjà sur la question à Abidjan, l’opinion publique attend de voir si Paris accordera ses violons pour un troisième mandat du chef d’Etat en poste, depuis la crise post-électorale de 2010.

Pour l’heure, très malin de pronostiquer la suite de ces événements aux abords de la Lagune Ebrié!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.