jacinda rdern new-zélande

« La sagesse dans la tranquillité, le courage sous la pression ». C’est, entre autre, pour ces qualités qu’une pétition a été lancée sur Change.org afin que la première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern obtienne le prix Nobel de la Paix. Plus de 53.000 personnes l’ont déjà signé ce mercredi soir.

Au pouvoir depuis à peine 18 mois, Jacinda Ardern a affronté, avec l’attaque des deux mosquées à Christchurch qui a fait 50 morts le 15 mars dernier, l’une des tragédies les plus sanglantes de la Nouvelle-Zélande.

A travers le monde et dans son pays, médias et population ont salué unanimement sa détermination et sa compassion face à l’attaque du suprématiste blanc, notamment lorsqu’elle a partagé un message d’unité en déclarant « ils sont nous », tout en promettant de ne jamais prononcer le nom du terroriste.

Soutien et solidarité
« Par cet acte terroriste, il recherchait beaucoup de choses, mais l’une d’elles était la notoriété », a déclaré Jacinda Ardern aux parlementaires rassemblés à Wellington, la capitale, le 19 mars. « C’est pourquoi vous ne m’entendrez jamais prononcer son nom. C’est un terroriste. C’est un criminel. C’est un extrémiste. Mais quand je parlerai, il sera sans nom ».

La dirigeante travailliste de 38 ans a également été saluée pour avoir, la tête recouverte d’un voile noir, pris dans ses bras des membres de la communauté musulmane sous le choc. Enfin, elle a assuré que le gouvernement prendrait en charge les frais pour les funérailles de toutes les victimes de l’attentat.

Ces témoignages de solidarité et de douleur partagée ont parlé à de nombreux Néo-Zélandais, qui se sentaient alors vulnérables. Un rejet des idées de haine véhiculées par le tueur qui s’est également rapidement traduit par l’interdiction des armes semi-automatiques et fusils d’assaut dans tout le pays. Dans les jours qui ont suivi l’attentat, des centaines de Néo-Zélandais ont également contacté spontanément la police afin de rendre leurs armes.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.