Home A la une Mouhammad (SAW), notre sublime Prophète!

Mouhammad (SAW), notre sublime Prophète!

Personne n’a le droit de tirer un malin plaisir ou une brindille de satisfaction de la perte si horrible de vies humaines. Or, l’élan de compassion ou de solidarité doit forcément être suivi d’un questionnement soutenu portant essentiellement sur les causes principielles de tout événement macabre. Il faut se le dire sans détour, la provocation en survivance a défié les limites du pensable et de l’acceptable. Pire, le caractère sacré de l’être humain est de nouveau bafoué et violé et l’on nous dit que c’est au nom de l’humour sous couvert de la liberté d’expression et de la démocratie que tout se passe. Hélas!
Pourtant, le bon sens nous impose naturellement de dépasser pour toujours «ce mythe stérile qu’est la liberté absolue» pour se ressaisir en se laissant guider par RESPECT. Car, comme le souligne Sir John Herschel : «Le RESPECT de soi est la pierre angulaire de toutes les vertus». Le RESPECT est une valeur plus profonde que la simple politesse, car il est débarrassé de toute hypocrisie. Dans le fond, c’est ce qui a toujours manqué et c’est ce qui manque encore aujourd’hui!

Pourtant, l’ISLAM tête de file des religions abrahamiques satirisées en Occident, est une religion de paix et de miséricorde. Elle porte et véhicule des valeurs morales, politiques et sociales que sont, entre autres: la foi, la sagesse, la sérénité, l’humilité, le pardon, le respect de soi, de ses parents et de son prochain, l’honnêteté, la dignité, la piété, la générosité, la justice, la patience, la tolérance, la charité, la solidarité. Par conséquent, il ne saurait y avoir aucune autre prétention de suprématie, de sectarisme, de racisme ou de tuerie gratuite en Islam. À cet effet, le Saint Coran nous rappelle : « Ô hommes! Nous vous avons créées d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux. Dieu est certes Omniscient et Grand Connaisseur» (Coran, 49,13).

Son très admirable Prophète, Mouhammad (SAW), lumière sublime de bonté et de miséricorde, a mené une existence édifiante, profonde et lumineuse, conforme à ce verset du Saint Coran «Nous ne t’avons envoyé Ô Mouhammed que comme une miséricorde pour les mondes » (Coran, 21,107). Ainsi, durant toute sa vie, il n’a jamais cessé d’enseigner la vérité, le savoir et la justice qui restent les trois piliers fondamentaux qui ont donné un cachet intemporel à sa mission. Mouhammed (SAW), notre remarquable Prophète demeurait proche de ses semblables, intensément spirituel et profondément humain. Comme tel, il représente et le sera jusqu’à l’extinction du soleil et de la lune, la quintessence de l’existence pour chaque musulmane et musulman. Car, les musulmans sont conscients la vie et l’œuvre de notre très distingué Prophète, Mouhammad (SAW) exige de nous autres davantage que notre seule faculté de mémoire… Elle nous oblige en permanence à convoquer notre intelligence, notre cœur, notre conscience, notre amour. Au reflet de notre compréhension, elle dit quelque chose sur l’état de notre spiritualité, sur le chemin qui nous mène à l’Unique, Allah. Par conséquent, oublier le Prophète, le Messager d’Allah, ou accepter en silence les minables et ignobles caricatures, n’en déplaise à ceux qui prônent leur propagation à visages découverts ou cachés, c’est éloigner son cœur et sa conscience du Très-Doux, du Très-Miséricordieux. Il n’est pas un intermédiaire, notre très honorable Prophète Mouhammad(SAW) est un guide, un exemple pour mieux vivre et comprendre la profonde exigence de l’immédiateté ainsi que le cheminement salvateur vers le Créateur des Mondes et de l’Humanité.

Paradoxalement et à juste titre, le caractère rayonnant de notre très éminent Prophète, Mouhammad (SAW) a été de tout le temps magnifié par de grands ennemis, des savants occidentaux et des grandes personnalités.
D’abord, parlant du prophète Mouhammad(SAW), le célèbre dramaturge et critique irlandais, George Bernard Shaw, soutenait : «Je voulais mieux connaître la vie de celui qui aujourd’hui détient indiscutablement les cœurs de millions d’êtres humains ; je suis, désormais, plus que jamais convaincu que ce n’était pas l’épée qui créait une place pour l’Islam dans le cœur de ceux qui cherchaient une direction à leur vie. C’était cette grande humilité, cet altruisme du Prophète, l’égard scrupuleux envers ses engagements, sa dévotion intense à ses amis et adeptes, son intrépidité, son courage, sa confiance absolue en Dieu et en sa propre mission. Ces faits, et non l’épée, lui amenèrent tant de succès et lui permirent de surmonter les problèmes (…). Je le crois que si un homme comme lui devait assumer la dictature du monde moderne, il réussirait à trouver des solutions aux problèmes tout en apportant la paix et le bien-être tant désirés. L’Europe commence à être séduite par les principes de Muhammad. Dans le siècle à venir, elle pourrait aller jusqu’à la reconnaissance de l’utilité de ces principes pour régler ses problèmes».

Ensuite, quant à Alphonse de Lamartine, poète et homme politique français, il le décrit mieux que quiconque. Ébloui par l’étendue des réalisations et par les méthodes et les stratégies utilisées, il se demandait: « si la noblesse des intentions, la petitesse des moyens et la grandeur des résultats sont les trois critères du génie humain, qui oserait comparer n’importe quel grand homme de l’histoire moderne à Muhammad?»

Enfin, on entendait également Thomas Carlyle avancer sur le Prophète de l’Islam ces propos : «On remarqua que Muhammad, depuis sa tendre enfance, était considéré comme étant un jeune doué de raison. D’ailleurs, les personnes avec lesquelles il vivait l’avaient surnommé « al-amine » (l’honnête, le sincère et le loyal). Ses paroles, ses actes et sa pensée étaient véridiques. Ceux qui le côtoyaient avaient également remarqué que toute parole qui exhalait de lui renfermait une édifiante sagesse. J’ai appris de lui qu’il était extrêmement pondéré, et gardait le silence lorsque les paroles n’étaient plus nécessaires, mais lorsqu’il parlait, ses paroles n’étaient que vérité et raison. […] tout le long de sa vie, nous avons vu en lui un homme aux principes bien établis et connu pour une implacable détermination. Il se souciait du malheur des autres, était généreux et bienfaisant, clément, faisant preuve de piété et de mérite et était vertueux. Extrêmement sérieux et sincère, il était néanmoins d’un naturel doux, accueillant et accessible. Il était réjouissant, agréable, sociable, et sa compagnie était appréciée. On pouvait parfois le voir plaisanter et s’amuser. Selon les témoignages, son sourire éclatant, qui illuminait son visage, provenait d’un cœur sincère. Il était très intelligent et possédait un cœur magnanime. Il était naturellement grandiose, sans qu’une école lui inculquât la science ni qu’un enseignant se chargeât de son éducation, car il n’en avait aucunement besoin».

Voici le joyau caché Ahmed (SAW) qui est agressé, calomnié, caricaturé, offensé, à tort et à travers, sous le couvert d’un abus délibéré d’une liberté d’expression et une liberté de la presse totalement incomprises. Pour autant, «un vieux assis voit plus loin qu’un jeune debout»! Il appert que l’ancien président Jacques Chirac avait lancé en 2006 un appel aux journaux (France soir et Charlie Hebdo) ayant repris les caricatures à faire preuve de «plus de responsabilités et de respect envers les sentiments religieux». Et si on l’avait écouté…

Ya Rabi! Louange à Toi, détenteur de la puissance et de la noblesse,
Oh Dieu accorde ta bénédiction et ton Salut, à notre Seigneur Mouhammad ; qui a ouvert ce qui était clos ; qui a clos ce qui a précédé ; Le défendeur de la vérité par la vérité ; Le Guide du Droit chemin ; ainsi qu’à sa noble famille ; suivant sa valeur et l’estimation de son ultime dignité.

Pathé Guèye-Canada

Most Popular

Ousmane Sonko: « Le pouvoir ne se négocie pas, pas plus qu’il ne s’offre sur un plateau d’argent »

Le Journal Jeune Afrique donne la parole à Ousmane Sonko. Dans son entretien, le leader du Pastef est revenu sur l'actualité. Ousmane Sonko a...

Walf Tv: La journaliste Ndeye Fatou Ndiaye annonce sa démission

Le Groupe Walfadjri perd une de ses journalistes les plus talentueuses. En effet, Ndèye Fatou Ndiaye, animatrice de l’émission “Sortie” a démissionné, après 12...

Zlatan Ibrahimovic: « Diego Maradona n’est pas mort… »

Le 25 novembre dernier, le monde du football perdait l'une de ses plus grandes légendes, l'Argentin Diego Armando Maradona. Aux côtés du roi Pelé,...

Trafic de drogue: Un enfant de 14 ans tombe

La police a réussi son coup. En effet, celle-ci a mis la main sur un jeune garçon de 14 ans et 5 autres personnes...