Le Pape François a condamné la violence policière, qui a conduit à la mort de George Floyd, Afro-Américain de 46 ans, à Minneapolis, dans l’Etat américain du Minnesota.

Le chef de l’Eglise catholique a fermement condamné la mort de George Floyd, survenue le lundi surpassé dans le Minnesota. Ce mercredi, il a jugé « intolérable » ce qui est arrivé à l’Afro-Américain.  « Nous ne pouvons ni tolérer ni fermer les yeux sur aucune forme de racisme ou d’exclusion, et prétendre défendre le caractère sacré de toute vie humaine » , a déclaré le pape François, durant son audience du mercredi.

En réaction à la vague de contestations, le souverain pontife a dénoncé les scènes de violence et de pillage de certains manifestants à travers des villes américaines. « Rien ne se gagne » avec les réactions de violence des derniers jours, a poursuivi l’Argentin. La réaction du pape intervient dans un contexte critique pour les Etats-Unis qui croupissent sous les feux de la violence et du pillage.

L’Afro-Américain de 46 ans, George Floyd, est mort, lundi soir, juste après avoir été arrêté par la police, qui le soupçonnait d’avoir voulu écouler un faux billet de 20 dollars. Lors de l’intervention, il a été plaqué au sol par un agent, qui a maintenu son genou sur son cou pendant de longues minutes. « Je ne peux plus respirer », l’entend-on dire sur un enregistrement de la scène, devenu viral.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.