POLICE SENEGALAISE

Les présumés meurtriers du commandant de Brigade de gendarmerie de Koumpentoum, Tamsir Sané, viennent d’être  arrêtés, après une semaine de cabale. Ils sont au total huit, dont Idrissa Sow, le chef de la bande, qui aurait tiré sur le commandant Sané. Il a été arrêté chez lui à Méréto.

Ironie du sort, il y a un mois, rapporte la Rfm, le commandant Sané avait démantelé cette bande d’agresseurs.

Ces assaillants avaient attaqué, le 26 juillet dernier, l’agence Postfinance de Koumpentoum, causant ainsi la mort du commandant de brigade.

Retour sur les circonstances du drame

Quand les braqueurs sont arrivés sur les lieux, les assaillants ont d’abord tiré sur le vigile. Qui a poursuivi sa course jusqu’à la brigade de gendarmerie. Informé, le commandant Sané monte au front pour porter l’assaut aux malfaiteurs. Et, c’est sur ces entrefaites qu’il a été touché par une balle à la tête, au cours des échanges de tirs. Et sa voiture criblée de balles.

Ses trois éléments recevront des impacts de balles sur le corps. L’un a été gravement touché aux côtes, l’autre a été blessé à la clavicule. Le 3e gendarme s’est retrouvé avec des blessures au bras. Il s’est violemment cogné la main contre un objet au moment de l’intervention.

Laisser un commentaire