juge demba kandji

Depuis sa proclamation des résultats du scrutin présidentiel, le président de la Cour d’appel,le juge Demba Kandji ne serait menacé de mort. L’Etat a mis à sa disposition un important dispositif sécuritaire pour veiller sur sa personne et sur sa famille.

Le quotidien l’AS a révélé que l’Etat a mis les bouchées doubles sur la sécurité du président de la Cour d’appel et président de la commission nationale de recensement des votes, le juge Demba Kandji. Ainsi, l’Etat a renforcé sa sécurité personnelle. Et même, son domicile à Thiénaba, découvre-t-on, a été encerclé par les gendarmes pour éviter une reprise de l’histoire dramatique, comme ce fut le cas avec Me Babacar Sèye, assassiné en 1993.