Matam: scandal autour de la libération sans jugement d'un détenu

Après la grâce présidentielle accordée à Mamadou Woury Diallo dans l’affaire dite des faux médicaments, la libération d’un autre détenu fait tache. Bocar Thiam, le présumé bourreau du jeune Mamadou Sall Diallo, qu’il aurait aspergé d’acide sulfurique, a été libéré… sans jugement.

La peau en lambeaux, a victime a perdu la vue, la motricité de son cou et d’une de ses mains, après le drame. Il avait été orientée à l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar après avoir séjourné plusieurs mois à l’hôpital de Ourossogui puis à El Hadji Amadou Sakhir Ndiéguène de Thiès.

C’est alors que sa famille se décarcassait pour sa prise en charge médicale que son présumé bourreau, Bocar Thiam, a été libéré, renseigne le journal L’AS. Les faits remontent à mai 2017, en période de ramadan, à Oréfondé, village situé dans la région de Matam. Le prévenu a attendu que sa victime soit dans les bras de Morphée, pour sévir.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.