L’imam Mahmoud Dicko a tenu, le dimanche 09 août, au siège de la CMAS, un point de presse au cours duquel il a appelé les maliens à sortir le mardi 11 août pour réclamer la démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta.

« J’ai décidé d’être là pour appuyer la conférence de la semaine passée (NDLR, celle du M5-RFP du vendredi dernier). C’est pour dire que la décision prise pour la sortie du mardi prochain est une décision collégiale. Nous voulons que la manifestation du mardi prochain soit inscrite dans l’histoire du Mali ». Ces mots sont de l’Imam Mahmoud Dicko, autorité morale du Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP).

A travers ce point de presse, l’ancien président du Haut Conseil Islamique veut inciter les maliens à sortir massivement le mardi 11 août pour réclamer la démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta et celle de son régime. La sortie de l’Imam Dicko sonne comme une réponse à ceux qui affirmaient qu’il avait pris ses distances avec le M5-RFP. Ceux-ci doivent revoir leur copie.

L’imam Mahmoud Dicko n’a pas manqué de mots durs pour  critiquer la gouvernance du Mali par le régime actuel. « Ce pays est tellement mal gouverné que nous ne devons et ne pouvons plus nous taire », a-t-il martelé. Avant de lancer une flèche à l’ancienne puissance colonisatrice. Il accuse Paris d’ingérence dans les affaires intérieures du pays en soutenant le maintien au pouvoir de l’actuel Premier ministre, Dr Boubou Cissé.

Pour terminer, l’Imam Mahmoud Dicko a demandé aux jeunes du M5-RFP d’éviter tout dérapage le jour de la manifestation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.