La question est sur toutes les lèvres dans le sud pays et personne ne sait d’ailleurs comment la mention «Sonko Président » s’est retrouvée dans les épreuves de français des élèves, informe la Rfm. C’est la raison pour laquelle, l’inspecteur d’académie n’a pas trouvé mieux à faire que de relever de leurs fonctions,  le Proviseur, le censeur et le bibliothécaire du lycée Ahoune Sané. 

Cependant, d’après le correspondant de la Rfm, les élèves du lycée pour montrer leur solidarité à leur encadreur ont délogé aujourd’hui leurs camarades des autres écoles. Ainsi, ils ont laissé entendre qu’ils ne retourneront pas dans les classes tant que le proviseur, le censeur et le bibliothécaire ne sont pas établis à leur poste.