Le débat autour de l’homosexualité au Sénégal continue d’intéresser hommes politiques et religieux. Ainsi, d’après Moustapha Diakhaté, depuis plusieurs mois, l’ONG Jamra ne cesse d’accuser le gouvernement sénégalais d’avoir délivré des récépissés à des associations d’homosexuels et lesbiennes.

Selon le désormais ex ministre conseiller, face à ces déclarations d’une extrême gravité, le Ministère de l’intérieur doit édifier les Sénégalais sur les tenants et aboutissants des accusations de Jamra.

« En tout état de cause, un État de droit digne de ce nom ne peut pas, en même temps, légaliser des associations de l’homosexualité et pénaliser les orientations sexuelles contre nature », a-t-il-conclu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.