Homosexualité au Sénégal: Quand des exemplaires du Coran aux couleurs LGBT font polémique

Imam Alioune Ndao n’est pas au bout de ses supplices. Arrêté pour terrorisme et emprisonné pendant 3 ans avant d’être acquitté, le religieux de Kaolack fait face à un autre problème.

Selon Oustaz Al Amine Dramé qui donne l’information, lors d’une émission sur la 2stv, l’Etat et plus précisément le ministère de l’Intérieur, s’oppose à la construction de son école coranique. « Ce qui se passe dans ce pays à majorité de croyants, est vraiment inimaginable. L’Etat a accordé à 12 associations d’homosexuels des récépissés et leur assure une protection pour qu’elles déroulent librement leurs activités. Au même moment, un religieux comme Imam Alioune Badara Ndao, à qui on a porté du tort (emprisonné puis acquitté), continue d’être embastillé », fait-t-il remarquer.

Et d’ajouter: « après sa sortie de prison, il (Imam Alioune Ndao) a voulu avec l’aide de bonnes volontés, construire une école coranique (daara). Mais lorsqu’il a demandé une autorisation de construire, on lui a opposé un niet catégorique », dénonce-t-il.

Oustaz Al Amine Dramé qualifie ce fait d’injustice et demande aux chefs religieux d’élever leur voix avant qu’il ne soit trop tard.

Laisser un commentaire