Homosexualité au Sénégal: Quand des exemplaires du Coran aux couleurs LGBT font polémique

Imam Alioune Ndao n’est pas au bout de ses supplices. Arrêté pour terrorisme et emprisonné pendant 3 ans avant d’être acquitté, le religieux de Kaolack fait face à un autre problème.

Selon Oustaz Al Amine Dramé qui donne l’information, lors d’une émission sur la 2stv, l’Etat et plus précisément le ministère de l’Intérieur, s’oppose à la construction de son école coranique. « Ce qui se passe dans ce pays à majorité de croyants, est vraiment inimaginable. L’Etat a accordé à 12 associations d’homosexuels des récépissés et leur assure une protection pour qu’elles déroulent librement leurs activités. Au même moment, un religieux comme Imam Alioune Badara Ndao, à qui on a porté du tort (emprisonné puis acquitté), continue d’être embastillé », fait-t-il remarquer.

Et d’ajouter: « après sa sortie de prison, il (Imam Alioune Ndao) a voulu avec l’aide de bonnes volontés, construire une école coranique (daara). Mais lorsqu’il a demandé une autorisation de construire, on lui a opposé un niet catégorique », dénonce-t-il.

Oustaz Al Amine Dramé qualifie ce fait d’injustice et demande aux chefs religieux d’élever leur voix avant qu’il ne soit trop tard.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.