Les Imams de Grand-Yoff apporte la réplique à Mame Mactar Gueye

La croisade de l’ONG Jamra contre les boissons alcoolisées a pris une nouvelle tournure. En accusant un imam de tenir un bar à Grand-Yoff, Mame Mactar Gueye et CIE ont fait sortir les Imams de la localité, réunis dans un collectif, de leurs gonds. Dans un communiqué, ceux-ci sermonnent Mame Mactar Gueye traité de « scribouillard ».

« Nous ne passerons pas par quatre chemins pour réfuter purement et simplement les propos malveillants de cet activiste de tout genre, jamais mandaté et qui veut parler au nom de tous, de tout et de rien. Un mal intentionné aux propos absolument dénués de tout fondement et purement de nature à porter gravement atteinte à la réputation des imams, et de l’Islam en particulier. .. Nous demandons aux populations de ne pas prendre en considération toutes ces accusations diffamatoires à l’égard de notre institution. Il est vraiment lamentable d’attaquer aveuglément et d’avancer des propos dans le seul but de nuire et d’entacher la bonne image que les populations ont de ces leaders religieux. Nous ne saurions être pour qui que ce soit un prétexte pour justifier des financements occultes asphyxiés » , indiquent Khalifa Aboubacar Babou, président du dudit collectif, et les autres. Et d’ajouter, « c’est pourquoi, face aux égarements de cet énergumène que nous connaissons bien par sa sournoiserie à scinder le mouvement Jamra de son concepteur Latif Gueye (Paix à son âme), il nous a semblé opportun et important de rétablir la vérité ».

Selon les imams, qui ne lâchent pas Mame Mactar Gueye, « le but poursuivi par ce scribouillard est d’ouvrir un combat des « gladiateurs » où il profitera pour régler certaines choses ».

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.