A quinze jours de la clôture du marché des transferts, le PSG semble enfin y voir plus clair. Après avoir multiplié les pistes, tout du moins si l’on se fie aux incessantes rumeurs qui bruissent depuis plusieurs semaines, le club de la capitale aurait réduit sa short-list à deux noms, ceux de Julian Weigl et Idrissa Gueye, évoqués depuis de nombreux mois.

Et si Antero Henrique n’a pas abdiqué dans le dossier de l’international allemand, et ce malgré les réticences des dirigeants du Borussia Dortmund, la priorité irait désormais au joueur d’Everton. A en croire L’Equipe, Thomas Tuchel, convaincu par les rapports des recruteurs parisiens, se serait d’ailleurs entretenu avec l’international sénégalais, échangeant au sujet de son positionnement et de son utilisation.

Et l’ancien Lillois, évidemment sensible à l’intérêt des champions de France, au point de se mettre en quête d’un logement dans la capitale, n’aurait pas été le seul à avoir été contacté par les Parisiens. Il en serait de même des dirigeants des Toffees, qui auraient ainsi pu faire valoir leurs exigences. Et alors que pour beaucoup, les dirigeants anglais, trois ans après avoir déboursé 8,5 millions d’euros pour le recruter, ne comptaient pas laisser partir leur milieu de terrain pour moins de 40 millions d’euros, 30 millions leur suffiraient. Soit l’enveloppe des dirigeants parisiens dans ce dossier.

De quoi sans doute expliquer la confiance dont ferait preuve l’état-major du PSG depuis Doha, où les Parisiens sont réunis en stage. Les Parisiens espèrent même désormais avancer rapidement. Pour ce faire, Pini Zahivi, qui avait orchestré il y a dix-huit mois l’arrivée de Neymar, serait à pied d’œuvre et ce afin notamment de trouver à Everton un successeur au Sénégalais.