Dans son rapport 2015, la Cour des comptes a décrié le comportement du ministre Moustapha Diop qui avait refusé que le Fonds national de promotion de l’entreprenariat féminin, sous tutelle de son département ministériel, soit contrôlé. Selon Enquête, l’actuel ministre de l’Industrie aurait alors traité les magistrats qui étaient venus pour effectuer le contrôle d’agent corrompus. Il s’en est pas arrêté là, rapporte le journal. Il a intimé l’ordre à l’administrateur du fonds national de l’entreprenariat féminin, Abdoulaye Dahibou Ndiaye et à ses agents de quitter la salle, empêchant ainsi aux agents du corps de contrôle de faire leur travail.

En réaction aux agissements du ministre, le président de la Cour des comptes a porté plainte contre ce dernier auprès du procureur de la République pour propos diffamatoires et entrave à l’action de la Cour et à l’exercice régulier des fonctions de magistrats.

Laisser un commentaire