pénurie d'eau à dakar

Alors que certains quartiers de la capitale sénégalaise sont confrontés à un manque d’eau, depuis quelques temps, à cause de coupures intempestives, les travailleurs de la Sde menacent de corser la situation, en bloquant le système de fourniture en eau. En conférence de presse, hier, les différents représentants des travailleurs de la Sde ont annoncé qu’ils vont reprendre leur mot d’ordre de grève, si l’Etat ne réagit pas positivement à leur revendication.

Le Syndicat des travailleurs de la Sde réclame 15% de la gestion du nouveau contrat d’affermage attribué à la société française Suez. « Dans l’appel d’offres, l’Etat avait dit que le privé étranger qui serait sélectionné aura 40% maximum du capital, les 25% seront détenus par l’Etat du Sénégal et les autres 25% vont être distribués aux privés nationaux et les travailleurs 5%. Mais nous avions dit que les 5% sont relativement faibles. Si l’Etat a quitté avec l’ancienne société 5% pour arriver à 25%, c’est grâce aux travailleurs qui ont fourni beaucoup d’efforts pour avoir ces résultats », plaide Elimane Diouf, secrétaire général adjoint du Sat-Sde. Ainsi, les travailleurs réclament ce pourcentage pour avoir une meilleure représentation dans le Conseil d’administration. « Avec les 5% que nous avions dans le capital de la Sde, nous n’avions pas de représentant au Conseil d’administration parce que le privé avait plus de 60%. Aujourd’hui, nous voulons corriger cette erreurs dans le nouveau processus. Et les syndicalistes sont catégorique sur ce point. D’ailleurs, disent-ils à défaut d’obtenir les 15%, ils comptent paralyser le système.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.