Prière musulmane

L' »offense » envers la religion musulmane au Sénégal n’a pas encore connu son épilogue. Après la pharmacie Guiguon qui a licencié 2 de son personnel pour prier dont le cas est plus récent que celui du collège Sainte Jeanne d’Arc qui a interdit le port de voile, le tour est arrivé à l’Institut Européen des Affaires (IEA Dakar). C’est Moustapha Diakhaté qui fait l’annonce sur sa page facebook.

« Interdiction de prier au sein de l’IEA DAKAR: Institut Européen des Affaires franchit le rubicon

Le gouvernement du Sénégal doit annuler, sans délai, cette décision illégale, inopportune et dangereuse pour éviter à notre pays de sombrer dans des conflits confessionnels.

Contrairement à la France, il n’existe pas au Sénégal une loi qui permet à un quelconque établissement d’enseignement public comme privé d’interdire la prière musulmane ou le port de signes religieux en son sein.

Au regard des événements survenus à l’institution Sainte Jean d’arc et plus récemment à la pharmacie Guigon, il est temps d’introduire, dans le code du travail et la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République, des dispositions relatives à l’autorisation des cinq prières obligatoires musulmanes et le port du voile islamique dans tous les établissements recevant du public.

Vive la République !
Vive le Sénégal ! « , peut-on lire sur sa page.

Capture Interdiction de Prier: une école de formation passe à laction après la Pharmacie Guiguon 67838982 2548419735385803 465927664406888448 n Interdiction de Prier: une école de formation passe à laction après la Pharmacie Guiguon

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.