Les locaux du Trésor ont pris feu hier. Un incendie qui aurait pu faire plus de dégâts s’il n’avait pas été vite maîtrisé. Face à la presse, le directeur s’est voulu rassurant.

« Cet incident est un événement malheureux que nous regrettons tous, mais qui n’a pas eu d’impact sur le fonctionnement des services du trésor. Parce que le dispositif opérationnel du trésor, à savoir l’encaissement des recettes, le paiement des dépenses et la tenue de la comptabilité, a pu démarrer à 9h exactement. Le feu, à cette heure, ayant été éteint.
Le bureau qui a pris feu est celui d’un conseiller technique. C’est un bureau important certes, mais qui n’est ni dans le dispositif d’encaissement des recettes, ni dans le dispositif de paiement des dépenses, encore moins dans le dispositif de comptabilisation. C’est un bureau de conception. Et au niveau du Trésor, nous avons l’avantage, sur tous les textes de conception réglementaires et législatifs, de travailler en mode partagé. Cela veut dire que ce bureau peut redémarrer ses activités dès qu’on aura remis de l’ordre. Parce qu’il faut le reconnaître,  le bureau a totalement cramé.
Sur l’origine de l’incendie, je me garderai d’être totalement affirmatif. Mais les premières conclusions qui me sont parvenues, laissent penser à un incendie d’origine électrique. Les rapports de la police scientifique pourraient nous édifier davantage. Mais le ministre des Finances et du Budget a pris un certain nombre de mesures. Il nous a autorisés à reprendre les travaux de réhabilitation dès lundi. Et ce sera fait.
C’est un bureau qui a pris feu et deux bureaux qui ont été impactés par la fumée mais qui gardent intact l’ensemble de leurs fonctionnalités. Donc le trésor a repris ses activités pour le grand public en ce qui concerne l’encaissement des recettes, le paiement de dépenses et la tenue de la comptabilité depuis 9 heures sur l’échelle du réseau national (…)Je voudrais rassurer l’ensemble des sénégalais, à commencer par les autorités, que l’argent n’a pas brûlé. Comme certains l’ont laissé entendre. Rien que pour cette matinée on a payé pour pas moins de 3 milliards. Parce que les paiements du trésor, aujourd’hui, ne sont plus des paiements physiques. Nous sommes dans la digitalisation.
Ça aurait pu être pire si le Trésor avait brûlé sur son dispositif opérationnel. Dieu merci, le dispositif opérationnel, qui nous permet de payer, d’encaisser et de comptabiliser, qui est l’essentiel de nos missions, n’a pas été atteint. Le bureau qui a brûlé est celui d’un conseiller technique, où il y avait énormément de papiers. Des papiers qui n’avaient aucune sensibilité ni confidentialité et qu’on pourra reprendre dès la semaine prochaine. On pourra à partir de nos serveurs de base de données, reprendre l’essentiel des documents qui ont brûlé », a dit Cheikh Tidiane Diop.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.