souleymane ndéné ndiaye sur le 3e mandat

Annoncé comme probable successeur d’Ousmane Tanor Dieng au Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), l’ancien Premier ministre Souleymane Ndené Ndiaye ne fait pas l’unanimité à l’Alliance pour la République (Apr) et à Benno Bokk Yakaar (Bby).

Selon Libération, des voix se lèvent déjà pour crier au scandale. En effet, il serait mal vu, selon les confidences faites au journal, que l’actuel président du conseil d’administration d’Air Sénégal dirige cette institution qui place son chef au troisième rang protocolaire.

Outre cet aspect qui ne plaide pas du tout en faveur de l’ex-maire de Guinguinéo, celui qu’on surnomme «le dandy de Kaolack» n’a jamais voulu, à l’instar d’autres pontes du Parti démocratique sénégalais (Pds), franchir le Rubicond et intégrer les rangs du parti présidentiel.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.