Guinée: Le président Alpha Condé arnaqué par un individu

Jusqu’où iront l’opposition et le régime de Conakry ? Après une semaine de violentes manifestations au bilan meurtrier, la plateforme de l’opposition appelle les Guinéens à de nouveaux rassemblements à travers le pays. Elle brandit le droit  de manifestation défendu à plusieurs reprises par le pouvoir face à ses détracteurs. Pour l’ancien chef du gouvernement et principale figure de l’opposition Cellou Dalein Diallo c’est « dur mais il faut continuer le combat ».

Décidé à accentuer la pression sur le pouvoir du professeur Condé, le Front nationale pour la défense de la constitution (FNDC) veut aussi jouer un sale tour aux dirigeants. La plateforme espère également obtenir l’interdiction de séjour aux États-Unis et en Europe pour ceux qu’elle tient pour responsables de la répression des manifestations. La semaine dernière, les manifestations ont fait 9 morts et plusieurs blessés. Vendredi, le parquet de Dixinn a requis cinq ans de prison contre sept des huit responsables du FNDC arrêtés la semaine surpassée. La chronologie de ces actions projette déjà une semaine délicate dans ce pays.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.