Le procureur du tribunal de première instance de Dixinn Sidy Souleymane N’diaye a requis ce vendredi 5 ans de prison et une amende de 2 millions de francs guinéens contre Abdourahmane Sano et les 6 autres coaccusés, tous membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), rapporte Mediaguinée.

Arrêtés à la veille de la manifestation appelée par le FNDC contre un changement de Constitution que veut faire Alpha Condé, Abdourahmane Sano et Cie-dont le procès a débuté mercredi dernier- sont poursuivis pour incitation à la révolte.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.