Guédiawaye: Un marabout homosexuel arrêté

Une affaire d’homosexualité impliquant cinq individus dont une marabout est sur toutes les lèvres à Guédiawaye, suite à leur arrestation par les hommes du commissaire central  de la localité. Ils  sont accusés d’association de malfaiteurs, d’extorsion de fonds et de chantage suivi de viols répétés sur un adolescent-couturier.

Après l’avoir envoûté,  les malfaiteur le pervertissent et  transforment le garçon en gay. Ils l’entraînent à chaque fois dans un bâtiment, le violent à tour de rôle le filment et lui réclament de l’argent au risque de publier les images sur le net. Le garçon panique, redoute les représailles de la part de ses parents et se dit disposer d’accéder à leur requête.

L’adolescent use de subterfuge, vole des millions file tout le fric au gang des homosexuelles et se donne à eux durant trois ans. Il devient au final accroc aux pratiques d’actes contre natures et se fait arrêter par la police de Dieuppeul pour les mêmes motifs.

Mais, à sa sortie de prison, il est vite pris pour cible par le même bande de délinquants sexuels. Le jeune couturier reprend ses esprits entre temps se rend au commissariat central de Guédiawaye et porte une plainte contre eux .

Il relate avec détails ses multiples supplices sexuels avec les homos et exprime toute sa disponibilité à coopérer avec les policiers. Ainsi, le garçon mijote un plan avec les policiers et envoie un message  dans leur langage codé à la bande gays. Il leur fixe un rendez-vous dans un endroit discret à Guédiawaye et affirme détenir de fortes sommes d’argent . Les quatre individus et le marabout se pointent vite à l’endroit convenu et attendent. Pris au piège, ils seront appréhendés et conduits au commissariat avec l’adolescent.

Informé de l’arrestation de son groupe, souligne « Les Echos », le cerveau de la bande a pris la fuite et est allé se réfugier dans sa ville natale. Un avis de recherche  et d’amener a été lancé contre lui.

Un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.