momar ndao sur les boulangers

Si l’État ne désamorce pas la «bombe», il n’y aura de pain les 27, 28 et 29 août à venir. Le regroupement des boulangers du Sénégal (Rbs) basé à Pikine, va baisser rideaux pendant ces trois jours. Le Rbs souligne ne plus pouvoir continuer à travailler à perte.

Face à la presse hier, à Pikine, les boulangers ont exigé l’application de la vérité des prix. «Aujourd’hui beaucoup de secteurs sont impactés par la crise du pain. La minoterie, les banques, les assurances et les travailleurs. Mais le gouvernement continue de minimiser et de faire dans le dilatoire», regrette Modou Guèye. Selon le président du Rbs, les boulangers ne récusent pas la réglementation du secteur, mais il estime qu’il y a des préalables. «Nous sommes prêts à signer cette réglementation. Mais nous exigeons d’abord et avant tout l’application de la vérité des prix. Les boulangers exigent 1,17fr au gramme sur toute l’étendue du territoire. Nous avons fait une enquête sur la structure du pain et nous sommes arrivés à 1,17fr du côté des boulangers. C’est ce que nous exigeons», martèle M. Guèye.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.