sosie d'ali bongo

Paulette Ayo Mba a-t-elle commis un crime de lèse-majesté en  jugeant recevable une plainte  demandant l’expertise médicale d’Ali Bongo ? En tout cas, une décision du secrétaire général de la chancellerie du ministère de la justice l’a suspendue de ses fonctions.

La présidente de la Cour d’appel de Libreville s’est vue notifier cette sanction hier mardi 20 août 2019. Elle ignore pour l’instant ce qu’on lui reproche, parce que le document n’en a pas fait cas. Pour rappel, Paulette Ayo Mba avait favorablement accueilli la plainte d’ « Appel à agir », un mouvement gabonais qui demandait l’expertise médicale de l’actuel président Ali Bongo.

Une plainte rejetée en première instance

L’objectif de ses membres serait de savoir si Ali  Bongo, frappé par un AVC il y a quelques mois, est toujours en mesure d’assumer ses fonctions de président de la République Gabonaise. Il faut dire que la plainte d’ « Appel à agir » n’avait pas prospéré en première instance. Une prochaine audience est prévue pour se tenir le lundi 26 août.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.