La bombe posée par Wade au Pds risque de lui péter en pleine figure. Et pour cause, beaucoup de hauts responsables du parti, qui ne se retrouvent pas dans les changements opérés au Secrétariat national, ont décidé de faire face. En effet, suite à la publication de la nouvelle organisation décidée par le secrétaire général, une vive résistance est en train de s’organiser. Les animateurs de la fronde en gestation multiplient les rencontres et réunions, tous les jours, afin de mettre en oeuvre la meilleur stratégie possible, pour faire face à Wade et surtout à son fils Karim qui, pour eux, est à la base de tout ce chamboulement au sein du parti. C’est ainsi que nos antennes ont capté, ces derniers jours, la tenue fréquente de réunions chez Me Amadou Sall et chez Oumar Sarr. Des rencontres auxquelles prennent part, aux côtés des deux responsables précités, d’autres comme Babacar Gaye, le député Abdoul Aziz Diop, le Dr Cheikh Tidiane Seck, patron des cadres libéraux, Aly Nar Fall, Sara Sall. Plusieurs autres participants, tous les responsables de premier plan dans leurs fédérations respectives, assistent également à ces rencontres.
Et pour démontrer qu’ils ne comptent pas se laisser faire, les contestataires, qui sont presque au bout de leurs concertations et de leurs réflexions, vous se dévoiler au grand jour, à travers une conférence de presse, avant la fin de la semaine. Une rencontre avec la presse qu’ils vont mettre à profit pour expliquer leur position à l’opinion. Et ils vont surtout insister sur le fait qu’ils ne comptent pas du tout quitter le parti. Mais, au contraire, ils vont y rester et mener le combat à l’interne, pour faire échouer ce qu’ils qualifient de forfaiture, qu’ils attribuent à Karim.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.