France: Un prête Congolais accusé de viol placé sous contrôle judiciaire

Une jeune femme de 18 ans a porté plainte contre le prêtre de la paroisse de Wormhout. Ce dernier reconnait un acte sexuel mais consenti, selon lui. Il a été placé en garde à vue et suspendu de ses fonctions au sein de l’Eglise.

Le prêtre de la paroisse de Wormhout ( une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France), a été placé sous contrôle judiciaire, samedi 4 mai, à l’issue de sa garde à vue. L’homme d’Église est soupçonné d’agression sexuelle sur une jeune femme de 18 ans qui a déposé plainte.« Le mis en cause reconnaît le rapport sexuel mais sur le consentement, il considère qu’il n’a pas agi par contrainte », a commenté le parquet de Dunkerque.
À la suite de sa garde à vue, le prêtre âgé de 53 ans a été « déféré au palais de justice de Dunkerque et placé sous contrôle judiciaire dans l’attente de son jugement, qui aura lieu le 7 octobre », a indiqué à l’AFP le parquet de Dunkerque. Il est poursuivi pour agression sexuelle et non pour viol. La jeune femme avait porté plainte après les faits, qui se sont déroulés lundi matin au presbytère de Wormhout, selon la même source.

Suspendu

Âgé de 53 ans, ce prêtre d’origine congolaise est le Curé de la paroisse de Wormhout (Saint-Winoc, Saint-Floquin de l’Houtland) depuis 2015. Cela fait 29 ans qu’il est prêtre. L’archevêque de Lille a été immédiatement averti par le procureur de la république de Dunkerque qui a décidé de suspendre immédiatement Raymond Mbélé de toutes ses fonctions. « Nous laissons maintenant la justice faire son travail », a indiqué Bruno Cazin, vicaire général du diocèse de Lille.