Un homme muni d’une arme blanche a attaqué un groupe de policiers qui se trouvait à l’intérieur de la préfecture de police de Paris peu avant 14 heures ce jeudi, et selon plusieurs sources, 4 policiers sont morts. L’agresseur, qui était un employé de l’administration, a été tué par balles dans la cour même de la préfecture par les forces de l’ordre présentes. Il est décédé sur le coup.

L’homme armé travaillait au service informatique de la Direction du renseignement. Les motifs de son attaque ne sont pas encore établis mais la piste d’un conflit personnel serait envisageable, estiment des enquêteurs. En tout cas, le parquet antiterroriste n’a pas été saisi pour le moment, d’après des sources judiciaires.

Au lendemain de « la marche de la colère » organisée par les syndicats de police pour alerter le gouvernement français sur le profond malaise qui s’empare de la profession, le drame a d’autant plus de retentissement. Le bâtiment, qui est le siège de presque toutes les grandes directions de la police parisienne, et situé en plein centre historique de la capitale, est très emblématique.

Le président Emmanuel Macron a donc décidé de se rendre sur place, où il a rejoint le Premier ministre, Édouard Philippe, et le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.