Football: La presse européenne s’enflamme pour Messi

La presse européenne n’a pas manqué de saluer la nouvelle performance étincelante de Lionel Messi, auteur d’un doublé face à Liverpool (3-0).

Les matches se suivent et se ressemblent pour le Barça, impitoyable, mercredi, face à Liverpool, corrigé au Camp Nou (3-0). Et il en est de même des commentaires d’après-match au sujet de Lionel Messi, une fois encore stratosphérique face aux Reds, avec un doublé à la clé.

« On sait très bien qu’on part avec un avantage quand on a Leo, c’est le meilleur joueur du monde et il l’a encore prouvé ce soir. Il a été incroyable« , a ainsi encore apprécié Clément Lenglet au micro de RMC Sport. Mais le Français n’a pas été le seul à s’enthousiasmer après le nouveau récital de l’Argentin. Il en a été de même dans la presse européenne.

Même la presse madrilène s’incline…

C’est évidemment tout particulièrement vrai en Espagne et notamment en Catalogne. « Un pas de GÉANT » titre ainsi le Mundo Deportivo, tandis que Sport barre sa une d’un «C’est du délire». Une emphase somme toute partagée du côté de Madrid avec « Le pape du football » en une chez As et « Messi détruit un grand Liverpool » en manchette côté Marca, qui réserve son gros titre à l’infarctus dont a été victime Iker Casillas.

La performance de Lionel Messi, saluée d’un « Diabolique » dans L’Equipe de ce côté-ci des Pyrénées, fait également les gros titres de la presse anglaise. « Le génie de Messi », écrit ainsi le Daily Mirror sur la une de son cahier sport, le Telegraph optant pour un « Messi était trop fort ».

L’Angleterre pose le genou à terre

Un écho se fait entendre ce jeudi matin en Angleterre dans le bastion de Liverpool. Le Guardian alerte sur la présence d’un extraterrestre: « Lionel Messi vient d’une autre planète« , peut-on lire. Le Daily Telegraph parle du « Maestro Messi », le Daily Express salue le « génie pur ». Sport s’amuse avec un jeu de mot: « Messed Up » pour Liverpool, ce qui se traduit par « foiré » pour Liverpool.

L’Europe n’a pas pu retenir ses hurlements de bonheur pour évoquer le quintuple Ballon d’Or. En France, L’Equipe voit en Lionel Messi un joueur « Diabolique », notant qu’il « n’avait jamais marqué contre Liverpool avant ce doublé » et qu’il « totalise désormais 600 buts pour son club comme Cristiano Ronaldo ».