fils de trump

C’est la deuxième fois que le fils aîné du président américain Donald Trump est convoqué devant le sénat. Il a reçu une convocation surprise mercredi, 8 mai, pour répondre à l’enquête sur l’éventuelle influence russe pendant la campagne électorale de 2016.

Alors que son cher père pensait à une « affaire classée » lors d’une conférence de presse, l’enquête russe a secoué mercredi 8 mai Washington avec l’annonce surprise de la convocation au Congrès de son fils aîné et le refus inédit de la Maison-Blanche de livrer certaines informations sensibles.

Selon le Wall Street Journal, il a refusé une invitation à comparaître, offrant de répondre aux questions des sénateurs par écrit. Il aurait désormais l’intention de s’opposer à sa convocation.

En 2017, Donald Trump Junior, 41 ans, qui gère les affaires familiales à la tête de la Trump Organization, a lui-même déjà été entendu pendant de longues heures par des commissions du Sénat.

A en croire plusieurs médias américains, qui citent des sources anonymes, la commission sénatoriale du renseignement, contrôlée par les républicains, veut le revoir pour l’interroger sur ses déclarations de l’époque, notamment au sujet d’un projet de Trump Tower à Moscou.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.