Les élections municipales, en France, ont eu lieu, dimanche, et le parti au pouvoir a subi une cuisante défaite face aux républicains, aux verts et au rassemblement national.

Selon les sondages à la sortie des urnes, La République En Marche (LREM) a perdu de grandes villes, tandis que Europe Ecologie Les Verts (EELV) a gagné à Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Poitiers, Besançon et Marseille. Le deuxième tour du scrutin devait avoir lieu le 22 mars, mais avait été reporté en raison de la pandémie de coronavirus. Le parti d’Emmanuel Macron est presque complètement passé à côté de ce scrutin, qui pourrait être une sorte de vote sanction ou d’avertissement des quelques électeurs qui sont sortis voter.

Quelque 16,5 millions d’électeurs éligibles, dans environ 5 000 villes et villages, ont voté dans les bureaux de vote. Ils devaient porter des masques faciaux et apporter leurs propres stylos pour réduire le risque de contamination. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a battu un challenger communiste à la mairie du Havre, avec 58,83% des voix. Au total, 34 967 maires et maires adjoints ont été élus aux premier et deuxième tours. Environ 60% des électeurs se sont abstenus, un record historique. L’abstention n’était que de 37,87% au deuxième tour, en 2014.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.