Education: Les étudiants orientés dans le privé menacés d'exclusion

Les étudiants orientés dans les instituts privés par l’État risquent de retourner encore dans la rue si le Cudopes met sa menace à exécution. En effet, le Cadre unitaire des établissements privés d’enseignement supérieur du Sénégal (Cudopes) a décidé de renvoyer les étudiants si l’État ne paie pas ses dettes avant le 31 juillet. Passé ce délai, les apprenants seront priés d’aller voir ailleurs.

Le Cadre unitaire reproche  à l’État de n’avoir pas respecté ses engagements à payer une partie de la dette estimée à 8 milliards Cfa, représentant une avance sur les 18 milliards que le gouvernement doit à ces établissements privés. D’ailleurs, au lendemain du vote de la Loi de finance rectificative de juin dernier, les établissements privés avaient, à travers un communiqué, manifesté leur inquiétude quant au respect des accords signés avec le gouvernement. «Depuis le vote de la Lfr de juin 2019, les membres des Epes ne cessent de s’interroger sur le devenir des engagements antérieurement pris par le gouvernement, tendant à éponger les sommes dues aux établissements au titre des arriérés de paiements des étudiants envoyés par l’État dans les Epes au titre des années 2017-2018 et 2018-2019», pouvait-on lire dans le document.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.