Les drogues sont bien présentes dans les écoles sénégalaises. Selon des statistiques anciennes, le taux de consommation est de l’ordre de 5% dans les écoles. Le cannabis, l’alcool, la cigarettes sont les stupéfiants les plus utilisés par les élèves. Selon le coordonnateur général du comité interministériel de lutte contre la drogue (Cild), des enquêtes sont commanditées pour avoir une physionomie réelle sur la situation de la drogue dans les écoles.
«Nous avons des statistiques relativement anciennes. Elles tournent autour de 5% des élèves qui consomment la drogue. Mais nous sommes en train de réactualiser ses enquêtes sur toute l’étendue du territoire national ou nous aurons une pleine mesure du problème. Nous avons visité beaucoup de localités à travers le Sénégal. Ce travail, nous le faisons avec l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (Onudc). L’enquête va bientôt démarrer, car il ne nous reste que le recueil des données», informe Matar Diop. Le contrôleur de Police et coordonnateur du Cild s’exprimait lors d’un forum tenu au Centre Jacques Chirac à Thiaroye et axé sur le thème «La prévention de l’usage des drogues en milieu scolaire : une approche inclusive et participative pour préserver l’avenir de la jeunesse sénégalaise».
Ces dernières semaines, beaucoup de saisies de drogue ont été effectuées au Port de Dakar. «Il nous faut maintenir les peines encore très sévères pour dissuader les trafiquants de drogue, si l’on s’en tient aux nombreux cas de saisies effectués ces derniers temps».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.