Adéline J. B, une Française âgée de 45 ans, surnommée « Yaye Fall » pour son attachement au mouridisme, a été sauvagement tuée dans sa chambre. Selon le journal L’Observateur qui donne l’information, son corps sans vie, en état de décomposition très avancé, présentait plusieurs blessures causées par un « objet contondant ».
La découverte macabre est faite par les gendarmes suite à un signalement de la fille de la victime qui est restée trois jours sans des nouvelles de sa mère. Une fois sur les lieux, les pandores ont fait appel aux sapeurs-pompiers qui ont défoncé la porte. La victime a été retrouvée à terre avec des blessures au cou, à la tête et au dos.
D’après l’autopsie, elle est décédée des suites des coups qu’elle a reçus à divers endroits de son corps. Si le mobile du crime n’est pas dévoilé, la thèse du viol n’est pas écartée. Elle a été inhumée à Darou Mousty où elle vivait depuis 2010.
Une enquête est ouverte par les gendarmes pour élucider cette affaire de meurtre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.