macron afrique

L’actuel locataire de l’Elysée s’est une fois encore insurgé contre la résurgence des discours antifrançais en Afrique. Il a profité du sommet avec les présidents des pays du G5 Sahel à Pau pour pointer d’un doigt accusateur des puissances étrangères.

Sans pour autant appeler le nom d’un pays, il indique que ces prises de position contre la France sont « indignes » et révèlent d’une volonté cachée de voir plus loin les Européens.

Discours indignes selon Macron

« Les discours que j’ai pu entendre ces dernières semaines sont indignes (…) parce qu’ils servent d’autres intérêts, soit ceux des groupements terroristes (…), soit ceux d’autres puissances étrangères qui veulent simplement voir les Européens plus loin, parce qu’elles ont leur propre agenda, un agenda de mercenaires », a notamment martelé Emmanuel Macron lors de cette rencontre avec ces présidents africains.

Il estime que les auteurs de ces propos antifrançais sont payés par certaines personnes qui ont intérêt à ce que la France parte de cette partie de l’Afrique où règne le terrorisme.

« J’entends beaucoup de gens qui disent tout et n’importe quoi. Demandez-vous par qui ils sont payés, demandez-vous quels intérêts ils servent. Moi j’ai mon idée » a poursuivi le président français.

Des Français sont morts le Sahel selon Macron

Ce fut une occasion pour lui de rappeler le lourd tribut que paye son pays face à son engagement à combattre aux côtés des pays du G5 Sahel.

Pour lui, les plusieurs dizaines de soldats français tués depuis 2013 dans le cadre de cette opération ont sacrifié leurs vies pour la sécurité des Maliennes et des Maliens, des Nigériens et des Burkinabè.

Rappelons que toujours dans le cadre de cette rencontre avec les pays du G5 Sahel, la France a annoncé le renforcement de la force militaire française Barkhane. Selon l’annonce qu’a faite le président français Emmanuel Macron, 220 soldats supplémentaires seront envoyés au Sahel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.