A peine sortie de prison mardi, après 5 mois de détention, le Président directeur général (Pdg) de l’Institut supérieur d’entrepreneurship et de gestion (ISEG), entame un combat contre sa deuxième épouse. Mamadou Diop a déposé, par le biais de son avocat Me Tall, une plainte contre Aïssatou Seydi pour faux sur les papiers de son domicile.

« Nous allons au combat. Raison pour laquelle on a déposé une plainte pour faux contre la dame Aïssatou Seydi. Car elle a profité de l’incarcération de Diop pour produire de faux papiers et réclamer être la propriétaire de la maison qui se situe à Sacré-Cœur où habitent sa mère, sa première épouse et ses enfants. Ce qui est un pur mensonge », a déclaré l’avocat de Diop Iseg.

Mamadou Diop a bénéficié mardi d’une liberté provisoire. Suite à une demande introduite dans ce sens par ses avocats, la chambre d’accusation a accédé favorablement à cette requête. Il a été écroué depuis le 12 mars dernier, pour pédophilie, détournement de mineure et corruption de mineure dans le dossier l’opposant à la jeune chanteuse Dieynaba Baldé dite « Dieyna ». Toutefois, il reste sous contrôle judiciaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.